Energie solaire : de quelle puissance avez-vous besoin ?

Energie solaire : de quelle puissance avez-vous besoin ?

Pour choisir les panneaux qui couvriront les besoins énergétiques d’un foyer, il faudra déterminer la puissance de ceux-ci. Mais comment procéder ? Découvrez d’abord les différents types de puissance de ces panneaux et ensuite comment déterminer les besoins en puissance du logement.

Les diverses puissances de panneaux solaires existantes

des panneaux
Il existe trois sortes de puissances : la puissance crête, la puissance réelle et la puissance variable.

A voir aussi : Comment bénéficier des aides et des primes pour son panneau photovoltaïque en France ?

La puissance crête ou la puissance maximale est la puissance d’énergie totale qu’un panneau solaire peut produire, dans des conditions optimales. L’unité de mesure de cette puissance est le Watt crête (Wc) ou le Watt peak (Wp) en anglais.

Puisque les conditions optimales sont rarement réunies, la notion de puissance réelle est alors apparue. D’après des études réalisées par des experts, elle représente environ 75 % de la puissance maximale. Ceci est dû à la perturbation de la puissance crête.

Cela peut vous intéresser : Tout ce que vous devez savoir sur le montant moyen d'une aide ou d'une prime pour votre panneau photovoltaïque

Quant à la puissance variable, elle dépend de l’ensoleillement et de la saison. L’énergie solaire provenant du soleil change en effet suivant la météo. Pour cette puissance, on parle surtout du fait que la capacité de production d’énergie n’est pas stable.

Les besoins en matière de puissance

un panneau
D’abord, lors de l’installation de chaque plaque, il faut penser à son dimensionnement.

Puis, sachez que le choix des panneaux ayant la bonne puissance dépend de la composition d’un logement et de ses matériels électriques. C’est à l’installateur, normalement, de déterminer la puissance requise à l’installation. Pour savoir les besoins énergétiques d’un foyer, il prendra en compte les tarifs des factures précédentes ou la puissance des appareils utilisés. En cas de possession de compteur Linky, il suffit de voir les indications qui s’y affichent.

Notez aussi que pour une meilleure économie, les panneaux ne doivent avoir en charge que les consommations indispensables et minimes ainsi que les appareils qui sont constamment utilisés.

Il faudra que la puissance soit compatible des calculs à faire impérativement. À chaque calcul, il est nécessaire de savoir, pour 1 m², la puissance crête du panneau solaire. Il est aussi impératif de vérifier les heures d’ensoleillement et l’angle d’inclinaison des panneaux.

La formule du calcul est la multiplication du nombre d’heures d’ensoleillement, du taux de dégressivité d’ensoleillement (environ 10 %) et de la puissance du panneau (en kWc).

Si le foyer a un projet d’autoconsommation, le calcul devra être plus approfondi pour que toutes les consommations soient comprises. Pour déterminer la meilleure puissance dans ce cas, le choix des panneaux se basera sur les dépenses et les consommations du logement. Examiner toutes les conditions pour avoir des meilleurs rendements sur l’installation doit être une priorité.

Paul