Photovoltaïque : comment s’y retrouver dans les différentes primes ?

Photovoltaïque : comment s’y retrouver dans les différentes primes ?

Pour protéger l’environnement et le climat, il est conseillé d’adopter des solutions plus vertes. Le photovoltaïque figure parmi les options que vous pouvez choisir. En plus, son installation vous procure de nombreux avantages, comme une prime et des aides financières. Mais comment s’y retrouver dans les différentes primes proposées ?

Tout savoir sur la prime d’autoconsommation

une tablette, un panneau et une casque d'ouvrier
Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il n’y a en général qu’une prime quand on parle de photovoltaïque. Le reste prend la forme d’aides financières ou de primes spécifiques. La prime concernée est celle liée à l’autoconsommation.

Dans le meme genre : Quel est le coût moyen d’une installation solaire domestique ?

Prime d’autoconsommation : qui est-ce qui peut en profiter ?

Elle s’applique aux personnes qui acceptent de vendre leur surplus d’énergie à un fournisseur. En fait, lorsque vous installez des panneaux photovoltaïques, il arrive qu’ils produisent plus d’énergie que nécessaire.

Au lieu de gaspiller ce surplus, vous pouvez le revendre et profiter d’une prime en plus. Pour l’instant, c’est EDF OA qui propose l’achat du surplus d’énergie provenant des solutions photovoltaïques.

Avez-vous vu cela : Tout ce que vous devez savoir sur le montant moyen d'une aide ou d'une prime pour votre panneau photovoltaïque

Le montant de la prime d’autoconsommation

La prime d’autoconsommation est encadrée par l’État. Son montant dépend de la puissance des modules. Ci-après l’équivalence de la prime en fonction de la puissance du système.

•Le tarif pour une puissance inférieure ou égale à 3 kWc est de 380 €/kWc.

•Le tarif pour une puissance entre 3 et 9 kWc est de 280 €/kWc.

•Le tarif pour une puissance entre 9 et 36 kWc est de 160 €/kWc.

•Le tarif pour une puissance entre 36 et 100 kWc est de 80 €/kWc.

La puissance maximale acceptée est de 100 kWc. Le plafond de la prime est de 8 000 €.

Les conditions pour profiter de la prime d’autoconsommation

Pour pouvoir prétendre à une prime d’autoconsommation, il faut remplir certaines conditions. Ainsi, la pose des panneaux photovoltaïques doit être effectuée par un professionnel RGE.

Les panneaux doivent être aussi installés sur le toit ou sur une toiture annexe et non sur le sol. Si la puissance du système dépasse les 100 kWc, la prime ne sera pas versée.

Les aides liées à l’installation et l’utilisation de panneaux photovoltaïques

des ouvriers qui installent des panneaux sur le toit d'une maison
Il y a plusieurs aides financières qui réduiront le budget lié à l’installation et à l’utilisation de panneaux photovoltaïques. Parmi ces aides, il y a celles proposées par l’Anah, celles offertes par les collectivités locales et les aides de l’État.

Les aides de l’Anah

Anah ou Agence nationale de l’habitat propose une aide financière à ceux qui souhaitent installer des panneaux photovoltaïques. Mais le montant de cette aide varie en fonction du profil et des revenus du demandeur.

L’agence peut aussi vous rediriger vers son partenaire FAIRE qui peut vous aider de A à Z dans votre projet d’installation de panneaux photovoltaïques.

Les collectivités locales et leurs aides financières

Voyez auprès de la mairie si des aides financières sont proposées pour l’installation de panneaux photovoltaïques. Vous pouvez également vous rapprocher de l’Ademe (ou Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) ou encore de l’Anil (ou Agence nationale d’information sur le logement) pour voir si vous pouvez obtenir une aide financière.

En général, les collectivités locales proposent des aides pour les installations dont la puissance ne dépasse pas les 3kWc.

Les aides de l’État : une TVA réduite et une exonération d’impôt sur le revenu

Afin d’encourager les foyers à choisir les panneaux photovoltaïques, l’État propose une réduction de la TVA. Ceux qui procèdent aux installations qui ne dépassent pas les 3 kWh peuvent en profiter. Le taux de TVA est de 10 % seulement pour ces installations. Une fois cette puissance dépassée, ce taux s’élève à 20 %.

Concernant l’impôt sur le revenu des panneaux solaires, il est possible de profiter d’une exonération totale si leur puissance est moins de 3 kWc, si l’installation est raccordée au réseau public et si l’énergie obtenue est utilisée seulement pour des fins personnelles et non professionnelles.

Paul